De la haine à l'amour

Transformé dans la banlieue de Dakar

Catherine EnsmingerDeux grandes filles fréquentant le Centre « Avenir Meilleur » de Yeumbeul (banlieue de Dakar) ont vu leur comportement changer à l'écoute de la parole de Dieu. Elles ont tout simplement donné leur cœur à Jésus. Un jour, alors que nous demandions des sujets de prière, l'une d'elle est venue vers moi pour me dire qu'elle n'arriverait jamais à aimer sa demi-sœur. Nous venions de parler avec la Parole de Dieu, sur le pardon. Jusqu'à ce jour, les deux jeunes filles avaient des sentiments de haine l'une envers l'autre et elles évoluaient dans un climat familial difficile. Elles se battaient parfois au sang et ne se supportaient pas... Nous avons prié tout simplement pour que la paix vienne dans leurs cœurs. Devant la face de Dieu, elles ont pleuré sur leur état de cœur.

Le pasteur Adrien Faye, de l'église du Centre, vient de nous faire part du témoignage d'un homme, très connu à Yeumbeul et apparenté à une grande famille maraboutique. Il est le père des deux grandes filles. C'est pour nous un réel encouragement et nos cœurs sont reconnaissants à Dieu. Oui, si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature !

« J'ai été béni par le témoignage de Monsieur N., notre voisin d'en face. Monsieur N. est un émigré en France et qui revient au Sénégal une fois par an lors de la fête de la tabaski (fin octobre). Il a deux épouses et chacune d'elle a plusieurs enfants. A l'instar de la rivalité des deux épouses, les enfants sont élevés dans la jalousie et la haine. Parmi les enfants il y a deux filles qui incarnent toutes les hostilités et l'animosité de la famille. Chaque mois, leurs mamans se battaient au moins deux fois à cause d'elles. Ces deux filles ont commencé à fréquenter « Avenir Meilleur » et le message d'amour de Jésus les a complètement transformées. Elles ont communiqué cet amour à leur maman et la maison est devenue un havre de paix. Monsieur N. est venu dans mon bureau pour me remercier. Il m'a demandé ce que le Centre a inculqué à ses filles pour qu'elles changent de cette façon. Je lui ai dit que seul, le Seigneur Jésus était capable de changer un individu. Il a dit que c'est la première fois qu'il a fait un an sans avoir des problèmes dans sa maison. Ces épouses vivent comme des sœurs et se vouent un respect mutuel. Avant même en France, il n'avait pas le cœur tranquille car l'irréparable pouvait à tout moment se produire derrière lui. Cela m'a donné l'occasion de lui présenter le salut en Christ. Il m'a demandé mon numéro de téléphone pour être en contact avec moi. Il a aussi demandé si on pouvait le mettre en contact avec des gens comme nous en France.

Cela est un grand sujet d'encouragement car sans ses enfants on n'aurait jamais eu l'occasion de toucher cette famille qui est issue d'une grande famille maraboutique du pays.»

 

Catherine Ensminger (octobre 2012)

Ce témoignage vous parle ?

Pour soutenir la mission ou vous engager...

D'autres projets similaires

La famille de Dieu travaille ensemble

La famille de Dieu travaille ensemble

OM France

Une jeune Française part deux semaines servir le Seigneur en Moldavie

En savoir plus
Mission-Net, un avant-goût céleste

Mission-Net, un avant-goût céleste

Action Missionnaire

Retour sur le 4e congrès européen Mission-Net

En savoir plus
Amour pour l’Afrique Subsaharienne

Amour pour l’Afrique Subsaharienne

Comité de Mission Mennonite Français (CMMF)

Oeuvrer dans le travail auprès des enfants des rues

En savoir plus