Equipés pour servir transculturellement

Retour sur le WE pour des courts-termes " Ma place dans le plan de Dieu "

« Le contenu du week-end m'a beaucoup intéressé et va me servir pour mon prochain court-terme ! » Joël part deux mois en Afrique et sa mission partenaire lui a demandé de suivre une courte formation avant son départ. Organisé par la Fédération de Missions Evangéliques Francophones, le séminaire « Ma place dans le plan de Dieu » a rassemblé les 15-16 mars 2013 quelque vingt-cinq personnes - dont une majorité d'Africains établis en Suisse - à l'église évangélique libre de la Côte-aux-Fées (NE).

Le vendredi soir Matthias Radloff, enseignant à l'Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs, a montré comment, à partir de Genèse 12.1-4, le Dieu de l'Ancien Testament a appelé Abraham et sa famille à une alliance pour initier son projet de bénédiction transculturel pour l'humanité. C'est le texte fondateur de la mission. Le samedi, en homme de terrain (responsable de Frontiers) a abordé les rôles de Jésus-Christ et de l'Eglise, en nous sensibilisant particulièrement à la rencontre de l'autre dans notre mandat missionnaire. André Wenk (WEC) nous a plongé dans l'histoire missionnaire des deux derniers siècles et la tâche qui reste à accomplir.

Trois surprises: la première, c'est qu'environ 7'000 groupes ethniques sont encore non-atteints, c'est-à-dire n'ayant aucune église indigène viable parmi eux ! Ainsi la mission « transculturelle » est-elle la grande priorité pour la pleine exécution de l'ordre divin. Deuxième étonnement : en 2010, si les USA ont envoyé le plus de missionnaires, ils sont talonnés de près par l'Inde, la Corée du Sud et la Chine. Ces prochaines années la tendance va s'inverser ! Troisièmement le continent européen sécularisé est devenu une « terre de mission » pour le reste du monde. Déjà des missionnaires brésiliens ou africains sont envoyés en France ou en Suisse !

Pour terminer, Johannes Mueller, qui accompagne aujourd'hui les églises africaines en Suisse (African Link), a présenté le défi du travail transculturel, en particulier le processus du choc culturel. Et à la question : « Comment fait-on la mission transculturelle aujourd'hui ? », le leader a insisté sur la nécessité d'investir dans les relations avec des gens différents de nous. Même en Suisse où l'on peut avoir un voisin de palier bosniaque ou érythréen...

Le week-end « Ma place dans le plan de Dieu» fait partie de l'offre générale de la FMEF qui veut être au service des missions et du public. Proposant de bonnes bases théologiques et missiologiques, le séminaire a été très apprécié!

 

 

Suivez une formation pour des court-séjours

Avec la FMEF et ses partenaires

D'autres projets similaires

Une motivation encore plus accrue pour partager l'Evangile

Une motivation encore plus accrue pour partager l'Evangile

SMG

Un vieux rêve devenu réalité au Brésil

En savoir plus
L’ardent buisson de l’appel de Dieu

L’ardent buisson de l’appel de Dieu

Wycliffe France

De la licence en lettres à la traduction de la Bible

En savoir plus
Amour pour l’Afrique Subsaharienne

Amour pour l’Afrique Subsaharienne

Comité de Mission Mennonite Français (CMMF)

Oeuvrer dans le travail auprès des enfants des rues

En savoir plus